Marche Nordique et tenue de sport

Randonnée et tenue de sport

Tenue de sport et rando

Marche Nordique - YvelinesVêtements Marche NordiqueVêtements Marche Nordique

Comment s’équiper ?

Nos conseils sont ceux de professionnels qui pratiquent l’entraînement sportif chaque jour depuis plus de 30 ans !
L’idée n’est pas de dépenser de l’argent pour ressembler à un sportif de haut niveau, mais d’être à l’aise dans son équipement en profitant de la technicité des produits proposés sur le marché et de notre expérience en la matière.

S’habiller pour marcher dans la nature est simple : on ne doit pas être gêné dans ses mouvements, on doit être protégé du froid et de la pluie, ne pas avoir trop chaud et, si on transpire, les vêtements doivent sécher rapidement... C’est d’autant plus facile à faire qu’il existe maintenant des matières révolutionnaires pour les sports de plein air. Ces vêtements de sport ne sont pas plus chers que d’autres, la plupart des grandes enseignes en proposent un choix varié. Une paire de gants en soie sous une paire de gants en fourrure polaire finiront votre équipement cet hiver.

S’habiller/Le principe du multicouche ou la technique de « l’oignon »

Véritable révolution dans la pratique du plein air, le principe du multicouche permet de s’adonner à des activités extérieures par temps froid ou humide, sans jamais grelotter et tout en demeurant au sec.

On peut ainsi ajouter ou retirer une couche de vêtement sous la coquille, selon le degré d’intensité de l’activité pratiquée. Peu importe la température extérieure, il y a toujours moyen de « bâtir » son propre système de protection contre le froid et d’être confortable en tout état de cause, chose impossible avec un vêtement isolé.

Se chausser…>> Choisir ses bâtons…>> Choisir son sac à dos…>>

Première couche : le sous-vêtement

Porté directement sur le corps et fabriqué de fibres synthétiques hydrophobes (polyester ou polypropylène), le sous-vêtement (ou couche de base) évacue l’essentiel de l’humidité dégagée par le corps. Par temps chaud, la soie peut se substituer aux fibres synthétiques, mais le coton est à proscrire en toutes circonstances : il ne fait qu’absorber l’humidité et sèche très lentement, ce qui entraîne inévitablement une perte de chaleur corporelle.

Équipement Marche Nordique

Deuxième couche :
le molleton

Cette couche agit de deux façons : elle sert d’isolant et elle évacue l’humidité qui n’a pas été absorbée et éliminée par la première couche. La fibre synthétique est la plus répandue.

Équipement Marche Nordique

Troisième couche : la coquille

Ce n’est pas parce que la couche extérieure du multicouche est mince qu’elle ne protège pas bien du froid : sa fonction première est de couper le vent et de l’empêcher d’atteindre le corps, ce qui prévient les pertes de chaleur.
Certaines coquilles sont faites d’un matériau coupe-vent, qui ne fait qu’empêcher les rafales de refroidir le corps; d’autres, totalement imperméables, empêchent la pluie de détremper les couches de vêtement intérieures.

Équipement Marche Nordique

S’équiper en Marche Nordique, nos conseils…

Mais la coquille la plus performante qui soit, celle qui permet de garder le corps au chaud, c’est l’imper-respirant.
Sa principale caractéristique est de protéger totalement du vent et de la pluie à l’extérieur t
out en laissant s’échapper l’humidité corporelle.
Résultat : les vêtements intérieurs demeurent secs et le corps se maintient à une bonne chaleur en tout état de cause.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Blog Designer Habitation Marche Nordique sur Pinterest

L’activité Les bienfaits  Nous rejoindre  L’entraîneur  La région Témoignages Itinéraires  S’équiper  Contact

Marche nordique Yvelines