Marche Nordique et dépression

Randonnée Marche nordique et dépression

Dépression et randonnée

Marche Nordique - Marly-le-roi - 78Marche Nordique-YvelinesMarche Nordique - Bonnes adresses

Dépression, pourquoi la marche est si bonne pour le corps et pour l’esprit ?

Dépression et Marche Nordique Dépression et Marche Nordique Dépression et Marche Nordique Dépression et Marche Nordique Dépression et Marche Nordique Dépression et Marche Nordique Dépression et Marche Nordique Dépression et Marche Nordique
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Blog Designer Habitation Marche Nordique sur Pinterest

Le haut du dos, les cervicales
Marcher avec des bâtons - quand le mouvement a été expliqué par l’entraîneur, qu’il est compris et correctement effectué - soulage les tensions dans le cou et les épaules, mobilise la musculature profonde du buste et ouvre la cage thoracique.

Le bas du dos, les lombaires
Grâce à cette mobilisation très douce en rotation naturelle et régulière, le bas du dos, si souvent siège de lombalgies, est remobilisé et retrouve sa fonction et sa souplesse.

Les bras/Les fessiers
Pourquoi ne pas oser l’écrire ? Tous les entraîneurs en Marche Nordique le savent : cette discipline renforce l’arrière des bras (triceps) et muscle les fessiers. Beaucoup de femmes vont apprécier cette information !

Aide à la reprise sportive après une blessure
Les bâtons sont rassurants, ils permettent de « pousser » plus loin le mouvement quand on est en pleine forme. Ils peuvent aussi être une « aide » à la marche et la reprise sportive pour certains convalescents. En réduisant la charge pondérale, on protège les articulations du dos, des genoux, des chevilles et des pieds.

Rencontre/Communication  
Peu d’activités sportives permettent l’échange avec les autres pendant la pratique elle-même. La Marche Nordique, comme la Randonnée Pédestre, le Footing, le Cyclisme … permet (sans que cela soit une obligation, puisque l’on peut marcher seul ou garder ses distances avec les autres si on le souhaite) d’échanger avec les autres. Il est prouvé qu’en endurance on doit pouvoir parler, c’est la preuve d’une bonne oxygénation !

À condition que la pratique soit régulière, les études scientifiques vont jusqu’à affirmer que la Marche Nordique serait une prévention contre l’ostéoporose, qu’elle renforcerait le système immunitaire, protègerait du cancer du sein (travail et oxygénation des muscles pectoraux), aurait un effet sur l'adipositas (emmagasinage des graisses), l'hypertonie (tension), le diabetis mellitus Type 2, et qu’elle préviendrait même les risques de tumeurs. À suivre...

Augmentation de la capacité respiratoire
En marchant avec ces bâtons, on est obligé de se tenir droit, étiré vers le haut, les épaules basses et la cage thoracique bien ample et large à chaque respiration. Ainsi, on augmente, au fil du temps, sa capacité respiratoire ...

Travail cardio-vasculaire
Sport d’endurance par définition, la Marche Nordique fait consommer à l’organisme 50 % d’énergie en plus que la marche normale. Elle améliore les performances cardio-vasculaires : vous serez moins essoufflé à l’effort, vous récupérerez plus vite, votre cœur sera plus fort !

Anxiolytique/Relaxant  
Tous les sportifs de « fond » le ressentent : après un exercice d’endurance, et surtout s’il est exercé en plein air, on est «zen» pendant des heures, voire plusieurs jours. Ce sentiment de bien-être physique et mental est scientifiquement expliqué : oxygéner son cerveau augmente les capacités cérébrales ... et permet d’avoir les idées plus légères et plus claires !

90 % de la musculature est sollicitée
En plus du travail évident des membres inférieurs, le mouvement de la marche avec bâtons implique, à chaque pas, une mobilisation articulaire et une sollicitation musculaire de tout le corps, qui entre en action à 90 %.

L’activité Les bienfaits  Nous rejoindre  L’entraîneur  La région Témoignages Itinéraires  S’équiper  Contact

Marche nordique Yvelines